PARRAINS

Pour Pierre Hermé, parrain de cœur d’ARTÈ GUSTU depuis des années, la transmission des savoir-faire est un devoir mais aussi une passion. Littéralement tombé amoureux de la Corse, il aime en présenter les producteurs et les produits aux chefs et artisans de la jeune génération. Cette année, il a convié la chef Stéphanie Le Quellec et le pâtissier Yann Couvreur à participer à la 16ème édition d’ART’È GUSTU, samedi 30 avril et dimanche 1er mai 2022 à Bonifacio.

PIERRE HERMÉ
Maison Pierre Hermé Paris

© Stéphane de Bourgies

Il est à la pâtisserie ce que Picasso était à la peinture : la référence absolue.
Mais Pierre Hermé est aussi le plus corse des Alsaciens et il le prouve en sublimant de nombreux produits de l’île dans ses gâteaux : clémentines, miel, immortelles, nepita, herba barona… Insatiable explorateur du goût, auteur de chefs d’œuvre sucrés comme la tarte Infiniment Citron qui célèbre l’agrume en toute majesté, Pierre Hermé est reconnu dans le monde entier pour l’élégance et l’audace de ses créations.

Son credo : rechercher l’excellence pour mieux la partager.

YANN COUVREUR
Yann Couvreur Pâtisserie

© Anne Bergeron

Rien ne prédestinait Yann Couvreur à devenir pâtissier. Fils de libraires, il tombe amoureux du métier lors d’un stage dans une pâtisserie proche du commerce familial. Dès lors, il n’a de cesse que de décrocher ses diplômes puis de travailler dans de grandes maisons, comme le Trianon Palace (Versailles), le Carré des Feuillants ou le Park Hyatt Vendôme (Paris 1er). Passé par l’Eden Rock à St Barthélémy ou encore le Burgundy (Paris 1er), c’est au Prince de Galles (Paris 8ème) qu’il parfait son art. En 2015, il ouvre sa première boutique, dans le quartier Goncourt (Paris 10ème), suivie de deux autres, ainsi que d’un corner et d’un café aux Galeries Lafayette Gourmet. Adepte de la saisonnalité et des produits 100% naturels, Yann Couvreur n’utilise aucun colorant, conservateur ou arôme artificiel. Il veille également à réduire au maximum la quantité de sucre dans ses pâtisseries.

STÉPHANIE LE QUELLEC
La Scène ** – Paris

© Stéphane de Bourgies

Dynamique et surdouée, elle se fait connaître du grand public en remportant l’édition 2011 du concours télévisé Top Chef. Mais cette victoire n’est pas le premier exploit de Stéphanie le Quellec. Passionnée de cuisine depuis sa plus tendre enfance, formée à la haute gastronomie au George V, la chef dirigeait les cuisines du Four Seasons Terre Blanche (Tourrettes) depuis l’âge de 28 ans. Doublement étoilée en 2019 pour sa table au Prince de Galles, elle inaugure son restaurant La Scène* en octobre de la même année et décroche à nouveau, dans la foulée, deux macarons récompensant sa cuisine franche et sincère. Pas question pour autant de s’arrêter en si bon chemin, puisque cette entrepreneuse dans l’âme a inauguré en 2020 MAM**, sa « maison de cuisine », où l’on se restaure rapidement mais en toute gourmandise.